Sale on canvas prints! Use code ABCXYZ at checkout for a special discount!

Sur le narcissisme

Blogs: #17 of 39

Previous Next View All
Sur le narcissisme

La Russie est dans la Maison, nom original anglais Russia’s in the House, est une oeuvre disponible au public sur https://fineartamerica.com/featured/russias-in-the-house-stephane-poirier.html ou en copie numérique unique sur http://oifii.org/ha-org/2017/10/03/russias-in-the-house/. Remarque: veuillez comprendre que vorotrans.org doit obtenir l’autorisation de droits d’auteur de REUTERS / Kevin Lamarque et du président Donald Trump avant que vous puissiez obtenir une copie numérique de cette œuvre d’art vorotrans unique avec 100% des droits d’auteur transférés à vous.

En réaction à la page web https://www.espritsciencemetaphysiques.com/scientifiques-selfies-narcissisme.html intitulé “Les scientifiques associent les selfies au narcissisme, à la toxicomanie et à la maladie mentale” de Claire C. publiée le 3 novembre 2016.

En plein dans le mille en 2017. À l’époque où le systeme pourrait devenir de plus en plus objectif, i.e. avec la technologie Block Chain et la technologie d’Intelligence Artificielle, il ne faut pas que les humains deviennent de plus en plus subjectifs, en devenant tous et chacuns des marketeers de leurs vies personnelles ou encore des marketeers focusés sur leurs vies profesionnelles, il faut tous et chacun éviter de tomber dans le narcissisme.

Il faut tous et chacun trouver notre raison d’être sur la planète et rester focusé principalement sur cette raison d’être personnelle et unique pour chacun. Pour ceux qui sont “pognés” dedans, il faut sortir du narcissime.

Heureusement que Humanaware.ORG Montréal en fait sa mission principale, oui, son mottus operandi, et, qu’en 2017, elle introduit l’Art Vorotrans, un nouveau courant artistique, qui justement est lancé pour pallier au narcissisme. C’est écrit clairement dans le manifeste de l’Art Vorotrans publié en plusieurs langues sur le site de HumanAware.ORG. La version francaise est sur http://oifii.org/ha-org/2017/09/30/fondation-et-manifeste-de-lart-vorotrans/.

Après être devenu clair au sujet de notre raison d’être personnelle sur terre et dans l’univers, raison d’être pour notre famille, raison d’être pour notre ville, raison d’être pour notre province ou état, raison d’être pour notre pays, raison d’être pour nos pays – oui pour tous les pays, on peut passer à l’étape suivante.

Un moyen pour éviter de tomber dans le narcissisme, ensuite, est d’observer intérieurement nos croyances et nos pensées afin de contrôler nos communications, nos mouvements donc toutes nos actions. Il faut aussi être conscient de nos intentions.

Tous peuvent aussi commencer par communiquer et télécommuniquer en considérant toujours que la source nous écoute. Pour un petit bébé, on pourrait voir la source comme ses créateurs immédiats, ses deux parents biologiques. Mais pensez-vous vraiment qu’un tel scénario soit dans la tête d’un petit bébé naissant? Personnellement, je pense que dans la conscience d’un bébé naissant, il n’y a pas la conscience des entités parents, objets, maisons, terrains, paroisses, villages, villes, provinces ou états, partis politiques et pays. Mais si je continue ce jeu et que je continue mon énumération à des échelles supérieures, telles la conscience de la planète, la conscience de notre lune, la conscience des planètes, la conscience des autres lunes, la conscience de notre étoile, la conscience des autres étoiles et ainsi de suite, je sais que je vais me casser la gueule, que ce que je vais dire ne tiendras pas la route, plus on s’approche du concept de la conscience du tout et du concept de la conscience du créateur de notre univers, je ne peux pas dire que le bébé naissant n’en serait pas déjà conscient.

La source, dont je réfère ici, est donc non seulement le créateur de tout mais aussi en incluant le tout. Si le bébé naissant y est connecté et que les adultes, eux, s’en soit déconnecté. Et bien c’est triste, ca donne des communications où un adulte pense, par exemple, que sa communication est privée, qu’il se permet de dire des trucs tordus, je ne veux pas juger, mais qu’il perd, momentannément, le fait que la source l’écoute en tout temps, qu’il croit qu’il peut dire un secret, qu’il peut planifier une combine, je trouve cela très pathétique et poluant pour la planète terre pour ne pas dire, évidemment, excessivement poluant pour l’univers.

À l’ère de la démocratisation des technologies Block Chains et Intelligence Artificielle, à l’ère de l’IoT (Internet of Things), il faut absolument considérer, tout au moins, que nos communications et télécommunications, sont toujours toutes, non seulement toutes enregistrées par les gouvernements, mais aussi toutes connectées à la source.

Pour les intéressés par la sécurité, la vie privée et les communications, lisez ceci http://oifii.org/ha-org/2017/10/28/supposez-quaucune-communication-nest-privee-a-lere-de-linternet-des-objets-ido/ et pour tous les autres, attendez la suite à venir sur HumanAware.ORG, des traductions en plusieurs langues, dont le francais, et de futurs blogues qui parleront de la beauté de la synchronicité, la mécanique qui tient tout dans notre univers.

Une petite transformation Vorotrans pour ton selfie avec ca?

En novembre 2017, un déploiement d’un réseau de sites web de création d’art numérique collaboratif et de partage de revenues significatifs entre artistes sera poussé sur le web. Vous verez naître les sites http://www.vorotrans.org, http://www.vorotrans.net et http://www.vorotrans.com. Vous savez, à l’ère des sites web wordpress, le plus compliqué c’est d’écrire les contrats d’engagements dans le réseau et les politiques de respect de la vie privée. Oui, ce que personne ne lit, mais que tout le monde sait, en quelque part, qu’il le devrait.

Oui, à l’ère de l’IoT, tout le monde est un artiste !

Le site sera l’éditeur et possèdera 50.1% des oeuvres numériques d’Art Vorotrans. Tous les abonnés pourront se partager le 49.9% des oeuvres d’Art Vorotrans générées, ils conserveront tous 100% de leur droit sur les oeuvres numériques sources qu’ils auront déposées sur le site afin d’en faire dériver des oeuvres d’Art Vorotrans. Les abonnées pourront ensuite supprimer, ou non, leurs oeuvres sources sur le site. Et ce sera le site qui éventuellement pourra supprimer ou conserver les oeuvres d’Art Vorotrans générées. En fonction de la quantité d’abonnés dans un temps donné, le site s’engagera à générer les oeuvres d’Art Vorotrans dans le même ordre que les oeuvres numériques sources auront été déposées. Le site sélectionnera les oeuvres d’Art Vorotrans éligibles à la publication. Une autre transfomation numérique sera proposée aux artistes ayant crées et déposés des oeuvres sources qui ne se qualifieront pas pour devenir de l’Art Vorotrans version 1.0 (automne 2017).

En 2018 et 2019, il y aura toujours le site de HumanAware.ORG qui réservera une section de son site web pour la création d’art numérique collaboratif et le partage de revenues significatifs entre artistes. HumanAware.ORG ne publiera pas ces oeuvres numériques. Elle facilitera la création collaborative et le partage de revenues entre personnes, qui se connaissent ou ne se connaissent pas, sans agir comme éditeur ni curateur des oeuvres numériques créées et distribuées. Par contre HumanAware.ORG demandera à ses abonnés de s’engager à respecter les principes fondammentales que HumanAware.ORG leur présentera sous forme de contrat de communications.

Au sujet de spi le blogueur:

Portefolio et réseaux sociaux:

https://www.gofundme.com/vorotrans
https://stephane-poirier.pixels.com/
https://www.facebook.com/magicvan3000
https://twitter.com/vorotrans

Biographie et CV détaillé:

https://www.linkedin.com/in/stephane-poirier-58619314/
https://remote.com/stephane-poirier
https://www.researchgate.net/profile/Stephan_Poirier
http://oifii.org/ha-org/2017/10/27/why-did-it-take-30-years-of-collaborative-research-before-i-start-to-deploy-my-orgs-in-the-society/